14 films à regarder avant la fin du mois du reggae — 2022

Bien que le mois du reggae 2021 soit conservé sur les serveurs et les sites de streaming en raison de la pandémie mondiale, la longue et riche histoire de la Jamaïque se poursuit sans vergogne dans le film.

Le thème du pays, Come Ketch de Riddim Virtually, présenté par le ministère de la Culture, du Genre, du Divertissement et des Sports, donne aux autochtones, aux résidents et à ceux à l'étranger une chance de célébrer leurs racines et d'éduquer les masses.

La Jamaïque est mondialement connue comme la La Mecque du reggae du monde , une destination de voyage et de tourisme incontournable, et qui abrite certains des plats les plus savoureux de l'hémisphère occidental. En mettant l'accent sur le mois du reggae 2021 sur l'edutainment, nous présentons 14 films qui vont au-delà de la vision de la Jamaïque comme simplement un endroit pour s'évader et centrer les contributions que les Jamaïcains ont apportées au monde.



1. The Upsetter : la vie et la musique de Lee Scratch Perry (2008)

Avec : Lee Scratch Perry, Bob Marley, Peter Tosh

Dirigé par: Ethan Higbee & Adam Bhala Lough

Un regard emblématique sur l'une des influences les plus vitales de la musique de Bob Marley, The Clash et The Beastie Boys — Le bouleversant est une montre incontournable à la file d'attente de tout vrai cinéphile. Raconté par le lauréat d'un Oscar Benicio Del Toro, ce film raconte l'architecte innovant derrière The Black Ark et pionnier de la musique dub. Le bouleversant accrochera les téléspectateurs car il présente la naissance et la croissance du reggae.

deux. Plus ils viennent (1972)

Avec : Jimmy Falaise

Dirigé par: Perry Henzell

Un classique du cinéma jamaïcain s'il en est, Plus ils viennent aurait apporté le reggae au monde. Il serait difficile de contester cela lorsque vous avez un personnage aussi captivant que Jimmy Cliff. Les magnifiques visuels capturés par Perry Henzell et les directeurs de la photographie Peter Jessop, David McDonald et Franklyn St. Juste ont atteint une renommée internationale, ce qui en fait l'un des films les plus importants des Caraïbes que vous devriez regarder avec vos proches dans votre pod.

3. Sprinter (2018)

Avec : Usain Bolt , Lorraine Touissant , David alan Grier

Dirigé par: Sault de tempête

Un drame sportif reflétant la vie de l'icône olympique Usain Bolt, Sprinter tournait autour d'un athlète traversant des problèmes familiaux. Dale Elliott incarne Akeem Sharp, un adolescent accablé par un père instable et un frère aîné indiscipliné, qui espère que l'athlétisme pourra le réunir avec sa mère. Film déchirant dont Will Smith et Jada Pinkett Smith sont les producteurs exécutifs, ce film a également remporté le prix du meilleur long métrage narratif et le prix du public au 2018 American Black Film Festival.

Quatre. L'histoire de Lovers Rock (2011)

Avec : Dennis Bovell , Paulette Harris-Allemand, Janet Kay

Dirigé par: Ménélik Shabazz

Si vous avez aimé Steve McQueen Petite Hache série, alors vous savez déjà combien Roche des amoureux destiné aux futurs raggas et aux rastas certifiés. Le genre reggae romantique est un son typiquement noir britannique, et L'histoire de Lovers Rock est racontée par ceux qui ont vécu et développé ces affrontements sonores légendaires. Avec Dennis Bovell, Janet Kay et bien d'autres qui nous ramènent à la fin des années 70 et 80, nous sommes témoins d'émeutes, de tensions raciales et de préjugés qui ne pourraient pas faire grand-chose pour mettre en sourdine les systèmes sonores de ces grands créateurs.

5. Fabriqué en Jamaïque (2006)

Avec : Capleton, brique et dentelle, Stephen Cat Coore

Dirigé par: Jérôme Laperrousaz

Le documentaire de Jérôme Laperrousaz sur la musique jamaïcaine plonge sous la surface pour donner un regard sans filtre sur certains des artistes reggae et dancehall les plus dynamiques du pays. Fabriqué en Jamaïque C'était un événement énorme lorsqu'il a frappé le Festival international du film de Toronto 2006, car les performances en direct et les récits confessionnels de Capleton, Brick and Lace, et plus encore, ont rendu ce film acclamé par la critique pour toutes les bonnes raisons. Si vous n'êtes jamais allé au centre-ville de Kingston, Fabriqué en Jamaïque vous fera visiter comme jamais auparavant.

6. Klash (Année mille neuf cents quatre-vingts-quinze)

Avec : Giancarlo Esposito , le gars au jasmin

Dirigé par: Bill Parker

Des fleurs doivent être offertes à Giancarlo Esposito et Jasmine Guy pour leur aventure dans le monde du gangstérisme jamaïcain et de la culture Dancehall. Le long métrage de Bill Parker de 1995 est souvent négligé dans de nombreuses listes, mais il y a une insolence à Klash , reflété dans la performance du duo en tant que photographe américain (Esposito) et gangster en robe (Guy). Le film présente également des performances des légendes du reggae Ninja Man, Mad Cobra et Shabba Ranks. Malgré l'accent chaka-chaka de Jasmine Guy, c'est à surveiller pour ceux qui aiment les bonnes vibrations à l'écran.

7. Son des champions (2010)

Avec : Compter Spinner , King Baggy HI FI, Croisé Noir

Dirigé par: Le Fonds de loterie du patrimoine

Des années 50 aux années 90, le système audio a été la clé de voûte de la croissance de la musique reggae. partout . Dans les années 2010 Son des champions , le documentaire se concentre sur les débuts de la culcha au Royaume-Uni. Présentant certains des meilleurs morceaux de tous les temps et des interviews révolutionnaires avec des pionniers comme JB International, Jad Baddis, El Paso et les stars susmentionnées ci-dessus, Son des champions est racontée par les fondateurs pour les générations de contrôleurs sonores qui sont arrivées depuis.

8. Rockers (1978)

Avec : Leroy Horsemouth Wallace, Monica Craig, Richard Dirty Harry Hall

Dirigé par: Théodoros Bafaloukos

Initialement destiné à être un documentaire, le style et les sons de Rockers s'est épanoui dans un long métrage et a montré la culture reggae à son apogée. Leroy Horsemouth Wallace était authentiquement lui-même devant la caméra de Theodoros Bafaloukos et a capturé de nombreux moments importants en temps réel. De l'enregistrement de Graduation In Zion par Kiddus I à l'introduction du public dans les couloirs sacrés des studios Harry J, où des artistes de reggae roots comme Bob Marley ont découpé des plaques dub, Rockers est génial et devrait figurer en haut de votre liste de lecture Watch Party.

9. Marley (2012)

Avec : Bob Marley, Ziggy Marley, Rita Marley

Dirigé par: Kevin Macdonald

Contenir la vie et la carrière musicale de Bob Marley sur celluloïd est un régal rare, compte tenu de l'histoire du maestro et de son impact sur la musique du monde. Réalisé avec le soutien de la famille Marley, ce documentaire de Kevin Macdonald présente des moments rares et intimes qui ont fait aimer Marley à une légion d'amateurs de musique et de cannabis. Magnifiquement tourné et rempli à ras bord de joyaux de connaissance, Marley est le récit définitif de l'icône mondiale jamaïcaine, avec une plongée immersive dans ses racines et sa musique intemporelle.

dix. S'accrocher à Jah (2011)

Avec : Prince Allah, Lascelle Wiss Bulgin, Watty Burnett

Dirigé par: Salle Roger Landon

Qu'est-ce qu'une célébration du mois du reggae sans un projet sur la culcha rastafari ? S'accrocher à Jah est un regard fascinant sur l'origine du reggae roots et sur l'impact du Rasta sur le genre. En alignement avec Marley , le projet réalisé par Roger Landon Hall est important en soi, principalement grâce à la couleur et aux commentaires d'une gamme de Rastas bien connus. S'accrocher à Jah est un film à voir absolument pour tous ceux qui veulent creuser sous la surface et apprendre tout ce qu'ils peuvent sur le rastafarisme.

Onze. Le puissant Quinn (1989)

Avec : Denzel Washington, Sheryl Lee Ralph, Robert Townsend

Dirigé par: Carl Schnekel

Est-il temps de retourner dans l'IMDb de Denzel Washington et de célébrer certains de ses films moins connus ? Je dis oui. Filmé en Jamaïque par Carl Schnekel, Le puissant Quinn était le premier long métrage de Washington (avant Gloire ) et l'a trouvé en tant que chef de police enquêtant sur le meurtre d'un millionnaire. La photo est une excellente occasion de voir la jeune star avant son grand virage et de profiter d'une histoire passionnante sur l'intrigue insulaire.

12. Battements de cœur : Roots Rock Reggae (1977)

Avec : Garçons, The Mahotella Queens, Johnny Clegg

Dirigé par: Chris Austin, Jeremy Marre

Ce choix examine le rôle central que le reggae - également connu sous le nom de musique du monde - a joué dans la vie des Sud-Africains noirs sous le régime oppressif de l'apartheid. Chris Austin et Jeremy Marre capturent les éléments, les artistes et les événements qui ont conduit à un documentaire à couper le souffle intitulé Battements de coeur . D'être dans la pièce alors que Paul Simon jette les yeux sur Ladysmith Black Mambazo pour entendre les Abyssins épater la foule avec leur musique— Battements de coeur n'est pas du genre à dormir.

13. Rasoir pas à pas : X rouge (1992)

Avec : Peter Tosh, Andrea Davis, Edward Bigs Allen

Dirigé par : Nicolas Campbell

L'histoire tragique de Peter Tosh et les événements de cette nuit d'automne en 1987 sont encore évoqués dans les traditions de l'île jamaïcaine. Tosh, un membre clé du groupe The Wailers, désormais établi comme un artiste solo à succès, est commémoré par des amis et des membres de sa famille qui pleurent son meurtre lors d'une invasion de domicile. Nicholas Campbell capture l'émotion brute dans Rasoir pas à pas : X rouge , explorant la vie, les prophéties et l'activisme politique du regretté grand héros folklorique jamaïcain. Regardez celui-ci pour découvrir les pensées intérieures de Tosh à travers des séquences de concerts rares et des interviews avec des amis proches et des associés.

14. Reine du dancehall (1997)

Avec : Audrey Reid, Carl Davis, Paul Campbell

Dirigé par: Rick Elgood, Don Letts

Énergique, émotif et révélateur d'un art enraciné dans le culcha Dancehall, le film de Rick Elgood & Don Letts était inhabituel et enchanteur d'une manière engageante. Audrey Reid incarne Marcia, une vendeuse de rue et mère célibataire qui devient une reine du dancehall et oppose ses ennemis les uns aux autres. Il a reçu une distribution limitée en salles lors de sa première sortie en 1997, mais depuis lors, les grands festivals de cinéma et l'amour de la communauté noire ont évolué. Reine du dancehall dans le statut de culte-classique. Un film divertissant qui offre une bande-son mash-up et un voyage à travers certains des sites scintillants de l'île animée.

Kevin L. Clark est un indépendant basé à Brooklyn écrivain/scénariste et commissaire de la Playlist d'ESSENCE. Suis-le @KevitoClark .